Dragons, chimères et gentlemen

On entre dans les sous-sols du château – les cachots, peut-être. L’air frais nous prend et, au détour de ce « Cabinet de curiosités », il semble que cette cave protège un véritable monde, tenu secret, réfugié du soleil : celui des Explorateurs de l’Etrange, fiers scientifiques du siècle victorien. En témoignent les multiples photos et films sépias de leurs périples, jusqu’aux confins du globe, ces expéditions de hasard et de poussière où seule la détermination conduit au trésor… Et en ce lieu voici les trésors rassemblés, croquis, études, os, fossiles et animaux naturalisés, bocaux de formol alignés au fond des tiroirs, notes de terrain et échantillons minutieusement étiquetés.

Les Explorateurs de l’Etrange ont consacré leur vie à la recherche des créatures mythologiques et peuvent aujourd’hui nous en mettre plein les yeux : ils ont ramené d’Afrique le crâne du magnifique dragon volant, ils ont capturé la chimère à tête de singe, ont traqué ‘Archibald’ le terrifiant kraken, sont parvenus à dénicher une corne de licorne et ont croisé le chemin du Basilic sans se faire pétrifier par son regard glacial.

Le parcours de cette exposition inhabituelle suit différents lieux d’exploration, de la grotte archéologique au campement dans la brousse, en passant par le laboratoire et le salon anglais du XIXe. Chaque détail, chaque recoin est reconstitué avec une stupéfiante précision, si bien qu’on se prend à penser que le jeune Gaston, tout en rouflaquettes et en complet cintré, va surgir en fumant sa pipe pour nous expliquer d’où vient cette tête réduite ou cet œuf de salamandre. Animaux empaillés, fossiles et os ont été truqués avec humour (le mode d’emploi du pieu de vampire est un monument à lui tout seul), et parviennent à semer le doute : mais, au fait, a-t-il existé, ce Dodo ? Les dessins des créatures sont, eux aussi, très réussis – le crapaud tout droit sorti d’un cartoon autant que le très réaliste phénix.

Si bien que l’époque victorienne de nos livres d’Histoire paraît soudain un peu fade, et que l’on se rêve explorateur(trice, les femmes n’ont pas été oubliées !) dans cet étrange club créé de toutes pièces par le jeune et très doué Camille Renversade, alias Gaston. Pour continuer l’aventure, ce dernier a transcrit l’exposition en un carnet de bord surprenant, personnages et récit inclus.

Dragons et chimères prennent vie dans les décors étonnants de cette singulière exposition, pour le plus grand plaisir de tous ceux qui n’attendaient que cette preuve : mais si, la magie existe, regardez mieux.

Publicités
Published in: on 19/08/2011 at 140633  Laisser un commentaire  
Tags: , ,